Un mois, un mot : Mai – Renouveau

En mai, le printemps se pointe pour vrai. J’adore cette période de l’année, car elle me permet de prendre des résolutions, de faire table rase, de laisser place au (re)nouveau.

Ce printemps, mon renouveau à moi, c’est…

Bandeau de Catherine Emmêlée

Le fameux bandeau, for the record.

+ L’acceptation de la mère et la femme que je suis vraiment
Ça passe par la fin de ma vie de maman exclusivement à la maison et par mon retour sur les bancs de l’école. (Je vous reparle de tout cela très bientôt!)

+ La nouvelle dynamique familiale
La conciliation études-famille nous oblige maintenant à coordonner nos horaires de parents étudiants avec ceux de nos enfants qui s’amusent à la garderie. (Pour vrai, c’est à peine s’ils nous disent au revoir le matin. C’est presque insultant!)

+ Mon nouveau bandeau
Parce qu’il me tentait tellement, j’ai acheté le bandeau de Catherine Emmêlée que je m’étais inconsciemment promis. Je pense que c’est le seul que j’aie trouvé qui me fait bien, et ce, depuis l’école primaire!

La corde à linge écolo

La corde à linge écolo

L’un de mes plaisirs du printemps est d’inaugurer ma corde à linge. En plus d’être écologique, cette solution à l’énergivore sécheuse est tout à fait économique. Ça sent frais et, comble de bonheur, le soleil est un puissant détachant!

Comme le temps des couches lavables s’achève pour moi, je suis un brin nostalgique. Lorsque j’ai appris que j’étais enceinte de mon premier enfant, je me suis tout de suite informée sur les façons d’être écolo avec des bébés. Voici qu’elles ont été mes solutions gagnantes quant aux changements de couches. Il y a plusieurs variations possibles, mais ça revient souvent au même.

Les couches

Quand j’ai annoncé à ma mère que nous utiliserions les couches lavables, elle s’est rappelé l’enfer qu’elle avait vécu avec les langes et les épingles, et m’a proposé de payer mes couches jetables! Néanmoins, quand elle a vu qu’une couche lavable, ça s’attache comme une couche jetable, elle a été convaincue. En plus, d’être écologiques, ces couches sont d’autant plus douces et jolies. De belles fesses colorées!

Les lingettes humides

Les lingettes sont si faciles à remplacer. Pour mon premier bébé, j’utilisais tout simplement des débarbouillettes que je trempais dans un petit bol d’eau et que j’étendais sur le bord d’un bac avant de les jeter dedans pour le lavage. Cela fonctionnait à merveille! Quand mon deuxième bébé est arrivé, ça faisait beaucoup de débarbouillettes et ça ne séchait pas assez vite. (J’ai eu des grossesses rapprochées, mais, quand les couches seront terminées, ce sera pour de bon!) J’ai alors fouillé un peu sur les Internets et j’ai découvert que je pouvais utiliser une lotion de change, comme celle de Pissenlit et Coccinelle. La débarbouillette n’a pas besoin d’être séchée et ne risque donc pas de sentir la vieille guenille mouillée…

Les accessoires

Les feuillets lavables

Bien qu’il soit possible d’insérer un feuillet biodégradable dans la couche, comme je le fais en sortie ou à la garderie, il est encore plus écolo et économique d’utiliser un feuillet lavable que nous n’avons qu’à laver en même temps que les couches.

Les sacs de transport

Ils sont pratiques, imperméables et indispensables. Qui a réellement envie de traîner une couche souillée dans son sac? Pas moi, en tout cas. En plus, ils peuvent être très jolis!

Le seau à couches

Il n’est pas obligatoire, mais fort apprécié. Ça fait plus «rangé» à côté de la table à langer et ça évite que le plus jeune parte en exploration dans le tas de couches. Histoire non vécue, heureusement!

Avouez que ça donne envie de faire des bébés… Non?

Une première version de ce texte a été publiée en 2014 sur La Plume Allumée.

Les résolutions du printemps

Liste - Ménage du printemps

Le temps doux du début de la semaine m’a fait réaliser que le printemps arriverait sous peu. Avec le changement d’heure et les journées qui s’allongent, je chasse ma traditionnelle déprime saisonnière. Mon mari m’appelle sa «bibitte à soleil» et ce n’est pas pour rien!

Plus que le Nouvel An, le printemps me donne l’impression de renaître et que tout est encore possible. Je ferme les yeux pour me plonger dans la lumière du soleil, je respire une grande bouffée d’air frais et le sourire s’affiche aussitôt sur mes lèvres.

J’ai donc profité de cette vague de renouveau (et du retour du froid) pour rédiger la liste de mon ménage du printemps. Je n’ai jamais fait de réel ménage du printemps avant cette année, puisque j’y vais habituellement au gré de mes humeurs. On verra bien ce que cela donnera. À suivre!

La revue du printemps

Maman va à l'écoleIl y a près d’un mois, j’ai décidé de reprendre un précédent projet que j’avais mis sur la glace : ce blogue, Maman va à l’école. C’est grâce à mon expérience avec La Plume Allumée que j’ai réalisé qu’il était plus facile pour moi d’écrire autour d’un thème précis, surtout quand les enfants me demandent 99% de mon temps.

En bref, mon printemps 2014, c’est :

  • Mon admission au baccalauréat en communication
  • Une première rencontre au sein du programme
  • Mes choix de cours en attendant la rentrée
  • Des doutes constants sur ma décision d’étudier à temps complet
  • La fin officielle de mon congé de maternité

Mon moment détente : café glacé maison, écriture & soleil

Mon moment détente : café glacé maison, écriture & soleil

La semaine dernière, je me suis promis de m’offrir un moment détente (ou plus) par semaine. Alors que les enfants font la sieste, j’en ai profité pour relaxer un peu dans ma véranda. La recette de ma détente? La voici!

+ Un café glacé maison

Le premier de la saison! C’est tout simple à faire, en plus. Dans un grand verre, ici j’utilise un verre à bière, faites couler un café allongé sur 4-5 glaçons. Une fois le café refroidi, ajoutez de la mousse de lait froid (ou simplement du lait si vous n’avez pas la chance de posséder un mousseur). Saupoudrez un soupçon de cacao. Dégustez! Chin!

+ L’écriture

Je me confesse : il s’agit du cahier de bébé de ma fille. J’avais deux mois à rattraper, mais prendre le temps de lui écrire m’a fait le plus grand bien. Je me suis recentrée sur le positif de nos journées, sur son évolution, ses sourires et tout le bonheur qu’elle m’apporte. J’ai même eu le temps de faire le même exercice avec le cahier de mon fils.

+ Le soleil

Je déteste parler de température, mais… que ça fait du bien au moral toute cette lumière depuis quelques jours! Le tournesol que m’a offert mon fils pour la fête des Mères s’est même mis à pousser hier. N’est-ce pas que je possède le plus joli des pots de fleurs pour décorer ma véranda ensoleillée? (C’était le moment so proud of my son.)

Et vous, quel a été ou quel sera votre moment détente de la semaine?