Faire son ménage techno : les réseaux sociaux

Il m’arrive très fréquemment de me questionner sur mon utilisation des médias sociaux, sur la place que je leur accorde et, surtout, sur le temps que j’y passe. Mes réflexions se dirigent souvent vers les mêmes conclusions : ils me sont indispensables, mais j’y passe beaucoup trop de temps. Puisque je m’en sers dans mon domaine, mais aussi pour communiquer avec d’autres mamans, je ne peux me résoudre à quitter l’une ou l’autre des plateformes auxquelles je suis inscrite. (Quoique, dernièrement, j’ai retrouvé un vieux compte MySpace que je me suis empressée de fermer…) Afin de maximiser mon temps virtuel, je procède donc régulièrement à un ménage techno.

Lire l’article sur Espresso double

 

Publicités

3 excellentes raisons de réduire la taille de son chez-soi

Petite maison

J’ai terminé ma session d’été intensive! Pendant deux semaines, je me suis couchée chaque soir après minuit et je n’ai tellement pas eu le temps de faire mon ménage! Je ne sais pas pour vous, mais, de mon côté, ça me décourage un peu quand ça s’accumule. J’ai beau épurer ma maison aussitôt que j’en ai l’occasion, je me rends compte qu’il y a toujours un pas de plus à faire. Et si la solution résidait dans une plus petite demeure? Choisir plus petit pour se libérer un peu plus?

Voici donc mes 3 raisons de choisir un plus petit cocon.

Lire l’article sur Espresso double

 

Les résolutions du printemps

Liste - Ménage du printemps

Le temps doux du début de la semaine m’a fait réaliser que le printemps arriverait sous peu. Avec le changement d’heure et les journées qui s’allongent, je chasse ma traditionnelle déprime saisonnière. Mon mari m’appelle sa «bibitte à soleil» et ce n’est pas pour rien!

Plus que le Nouvel An, le printemps me donne l’impression de renaître et que tout est encore possible. Je ferme les yeux pour me plonger dans la lumière du soleil, je respire une grande bouffée d’air frais et le sourire s’affiche aussitôt sur mes lèvres.

J’ai donc profité de cette vague de renouveau (et du retour du froid) pour rédiger la liste de mon ménage du printemps. Je n’ai jamais fait de réel ménage du printemps avant cette année, puisque j’y vais habituellement au gré de mes humeurs. On verra bien ce que cela donnera. À suivre!

La garde-robe à la diète

Garde-robe

La première version de cet article est parue en juin 2014 sur La Plume Allumée.

Alors que décembre rime avec réjouissances et surprises, les écarts sociaux se font ressentir. J’ajoute donc ma voix à plusieurs autres et je vous propose de faire une petite différence en donnant au suivant. Pourquoi ne pas en profiter et mettre votre garde-robe à la diète? Évidemment, je ne parle pas ici de perte de poids, mais bien de désencombrement, d’épuration. Réservez-vous quelques heures, videz complètement votre garde-robe et (re)découvrez-en le contenu entier. Vous y trouverez sans doute de belles surprises!

Délimitez trois zones afin de faciliter le tri : (1) à garder, (2) à donner et (3) à nettoyer/réparer.

C’est à ce moment que le plaisir (ou le casse-tête) commence! Prenez le temps d’essayer vos vêtements. Un joli morceau, mais trop petit? Out! Sincèrement, c’est tout à fait démoralisant de se dire « un jour, je pourrai le reporter », car cela met l’accent sur un corps passé et désiré, et non sur nos atouts. Vous ne l’avez pas porté au cours de la dernière année? Out! À moins d’être enceinte, vous avez sans aucun doute eu maintes occasions de porter ce vêtement. Oui, il a peut-être coûté une petite fortune à l’époque, mais il ne sert strictement à rien dans le fin fond de votre garde-robe, mis à part contribuer au besoin d’espace additionnel et au sentiment de culpabilité envers notre porte-feuille.

Lorsque vous aurez déterminé ce que vous désirez garder, assurez-vous qu’il n’y ait pas d’items en double (ou plus). Si c’est le cas, demandez-vous si cela est nécessaire. Votre garde-robe doit refléter votre style de vie. Si vous travaillez 50% de votre temps, faites des sorties 20% de vos journées, alouette!, votre garde-robe ne peut posséder 70% de vêtements mous. Ce n’est pas réaliste et, surtout, vous risquez de toujours remettre les mêmes ensembles lorsque viendra le temps de courir… ou faire du cocooning.

Et après? Misez à l’avenir sur des ensembles passe-partout qui vous avantagent vous, qui mettent vos atouts en valeurs, qui vous donnent confiance en vous. La mode, elle n’avantage pas toujours. Et elle passe… Et elle oblige à tout remettre dans un tiroir jusqu’au prochain tri. Et, je vous l’assure, ces fringues ne reviendront pas à la mode! Bon, OK, je l’avoue, ma salopette du primaire fut de retour cette année, mais la coupe était différente, agencée à d’autres éléments, etc. L’industrie de la mode a compris cela il y a fort longtemps… Que-$chling!

Vos vieux vêtements peuvent toutefois avoir une deuxième vie. Les fameux Switch & Bitch (trocs de vêtements entre amies) sont une alternative festive et de plus en plus populaire. Les vêtements plus chics peuvent être revendus sur les sites de petites annonces. (Oui, oui, si j’ai revendu ma robe de mariage, vous le pouvez aussi!) Autrement, il est possible de faire des dons à plusieurs endroits, tels que Le Support, Entraide diabétique du Québec, Renaissance et L’Armée du Salut. Finalement, pourquoi ne pas découper ce t-shirt de coton afin d’en faire des guenilles ou des mouchoirs?

Comptez-vous vous attaquer à votre garde-robe bientôt

Photo : moietcie.ca