La garderie

DessinIl y a un an, je dénichais une perle rare qui deviendrait, en août 2013, la RSG de mon fils. Je savais déjà qu’elle aurait une place disponible pour ma fille en août 2014. (C’est bientôt, je sais… Tête dans le sable! Déni!) J’ai eu la chance de pouvoir prendre mon temps, puisque je travaillais à la maison. Bref, quand j’ai visité cet endroit trouvé sur Ma Garderie, j’ai su que c’était là qu’évolueraient mes enfants. Mon fils, alors terrorisé par les étrangers, était tout à fait à l’aise avec la gentille dame. Mon mari et moi nous sentions en confiance. De plus, elle était à l’écoute de nos valeurs. (Par exemple, elle s’est montrée ouverte à essayer nos couches lavables et les adoptera elle-même avec son troisième enfant à naître.)

Bien entendu, en tant que future maman avertie, j’avais inscrit mon premier enfant sur la liste centralisée des CPE dès la lecture de mon «plus» sur le petit bâtonnet. Évidemment, un mois après son entrée dans ce milieu familial, j’ai reçu l’appel du CPE du coin. Loi de Murphy oblige! En une journée, nous avions visité l’endroit et avions signé le contrat. Pas le temps de réfléchir : pas de temps à perdre avec une place à 7$!

Le soir venu, après avoir dit adieu à celle que nous côtoyions depuis un mois, je remettais encore notre décision en doute. (Lire ici : pleurs incessants, culpabilité, déchirements.) Je sais qu’il y a des avantages et des inconvénients pour chaque lieu de garde, mais voici les points qui nous poussèrent à rappeler notre RSG et à annuler illico notre contrat signé sous la pression du moment.

Pourquoi choisir un service de garde en milieu familial?

  • Pour permettre à nos enfants de retrouver le climat chaleureux que nous avons à la maison…
  • Pour assurer une présence stable dans la vie de nos enfants, en comparaison avec une éducatrice qui change selon les groupes, les horaires, les congés, alouette!
  • Pour les liens étroits qui se forment avec des amis de tous les âges…
  • Pour permettre à nos enfants de vivre leur enfance ensemble, dans le même groupe, et non seulement les soirs et la fin de semaine…
  • Pour la souplesse des activités : si les enfants veulent jouer dehors toute la journée, ils le peuvent…
  • Pour un rythme qui s’harmonise à celui des enfants : si l’un d’entre eux est trop fatigué en matinée, il peut dormir; s’ils ont tous faim trente minutes plus tôt, le dîner sera servi en conséquence…
  • Pour la disponibilité de la RSG : chaque matin et chaque soir, nous prenons le temps de parler, de discuter de ce qui se passe à la garderie, mais aussi à la maison, afin qu’il y ait un bel équilibre.

Le défi «slow medias»

La vie avant les réseaux sociaux...

Quoi de mieux que le mois de juillet pour prendre des vacances? De vraies vacances : sans médias sociaux, sans internet, sans télévision. Ah, ces moments où je m’oblige à me déconnecter pour me brancher sur la vie autour de moi! C’est si simple, mais, les fois où je le fais, je me rends compte que j’ai le Google facile pour répondre à mes questions et que mon cerveau est conditionné à écrire en 140 caractères.

Ce mois-ci, Ariane nous a proposé un défi «slow medias» où elle nous invite à nous déconnecter d’Internet. Le temps maximal permis? 30 minutes par jour. Pas plus. C’est tout juste assez pour regarder mes courriels, écrire un petit article ou zieuter les actualités de mes amis proches seulement. Il faudra choisir le plus important, car, tout autour, caché par nos écrans, il est là… le plus important, le vrai!

Alors voilà! Je ferme l’ordinateur et je vais retrouver mes enfants pour jouer et profiter de l’été!

Mon panier bio

Mon panier bio | Tumblr

Ça y est! L’été est arrivé et je ne pouvais pas ne pas ajouter un nouveau projet personnel aux centaines d’autres que je possède! C’est lorsque j’ai photographié mon premier panier bio de la saison pour mon article de La Plume Allumée que l’idée m’est venue d’immortaliser ces jolis et goûteux paniers que je découvre chaque semaine. Je le fais pour le plaisir et parce que cela fait de jolis souvenirs. Si ça vous intéresse de zieuter la chose, c’est par ici : Mon panier bio | Tumblr.

La revue du printemps

Maman va à l'écoleIl y a près d’un mois, j’ai décidé de reprendre un précédent projet que j’avais mis sur la glace : ce blogue, Maman va à l’école. C’est grâce à mon expérience avec La Plume Allumée que j’ai réalisé qu’il était plus facile pour moi d’écrire autour d’un thème précis, surtout quand les enfants me demandent 99% de mon temps.

En bref, mon printemps 2014, c’est :

  • Mon admission au baccalauréat en communication
  • Une première rencontre au sein du programme
  • Mes choix de cours en attendant la rentrée
  • Des doutes constants sur ma décision d’étudier à temps complet
  • La fin officielle de mon congé de maternité

Maman retourne à l’école!

Remue-méninges

Grâce au recul que m’a procuré mon rôle de maman à la maison depuis deux ans, j’ai décidé de retourner sur les bancs de l’école. Cette décision, qui semble si simple en apparence, fut toutefois très longue à prendre. Chaque jour, je me demandais ce que je ferais après mon dernier congé de maternité. Certes, mon rôle de maman en est un de défis et de surprises de toutes sortes, mais j’ai réalisé que j’avais besoin de voir et de discuter avec des adultes, de sortir de la maison, alouette! Je me suis alors questionnée : est-ce que je continuerais à travailler en théâtre, en communications, en enseignement ou dans un tout autre domaine? C’est ce que vous découvrirez dans mes prochains billets. Il y sera question de mes démarches, de mes choix, de mes interrogations et, bien sûr, de mon nouveau quotidien de maman étudiante!