Maman M déménage…

Je déménage tout simplement sur Espresso double!
espressodouble.wordpress.com

Les articles de Maman M restent disponibles en tant qu’archives. Néanmoins, quelques-uns des articles les plus consultés seront réécrits/republiés sur le nouveau blogue. À bientôt!

Publicités

Faire son ménage techno : les réseaux sociaux

Il m’arrive très fréquemment de me questionner sur mon utilisation des médias sociaux, sur la place que je leur accorde et, surtout, sur le temps que j’y passe. Mes réflexions se dirigent souvent vers les mêmes conclusions : ils me sont indispensables, mais j’y passe beaucoup trop de temps. Puisque je m’en sers dans mon domaine, mais aussi pour communiquer avec d’autres mamans, je ne peux me résoudre à quitter l’une ou l’autre des plateformes auxquelles je suis inscrite. (Quoique, dernièrement, j’ai retrouvé un vieux compte MySpace que je me suis empressée de fermer…) Afin de maximiser mon temps virtuel, je procède donc régulièrement à un ménage techno.

Lire l’article sur Espresso double

 

On inspire, on expire!

On inspire, on expire!Depuis ma chirurgie, j’ai le vertige. Comme rien ne s’améliore, je suis passée cette semaine par une série de tests neurologiques qui n’ont rien révélé d’anormal. Je consulterai donc un ORL d’ici deux semaines afin de tenter de trouver ce qui ne tourne pas rond avec moi.

J’ai toutefois découvert, au fil des deux dernières semaines, que je souffrais probablement d’anxiété et j’ai accepté la situation. Certes, cela ne règle pas tout, mais ça me permet de voir la situation sous un autre angle.

J’avais téléchargé l’application RespiRelax il y a quelque temps, mais je ne m’en étais jamais servi encore. Après avoir compris son fonctionnement, j’ai entrepris de respirer. Tout simplement. Sincèrement, malgré mes études en théâtre où j’ai appris à bien respirer afin de projeter adéquatement ma voix, j’ai l’impression que je ne me souvenais plus comment faire. J’ai réalisé que mon stress m’empêchait carrément de respirer. Je me suis donc promis d’utiliser cet outil qui m’aide vraiment afin de m’aider à atteindre ce qu’on appelle la cohérence cardiaque, cet état où le rythme cardiaque entre en résonance avec la respiration.

Et vous, que faites-vous en situation de stress?

Le défi «slow medias»

La vie avant les réseaux sociaux...

Quoi de mieux que le mois de juillet pour prendre des vacances? De vraies vacances : sans médias sociaux, sans internet, sans télévision. Ah, ces moments où je m’oblige à me déconnecter pour me brancher sur la vie autour de moi! C’est si simple, mais, les fois où je le fais, je me rends compte que j’ai le Google facile pour répondre à mes questions et que mon cerveau est conditionné à écrire en 140 caractères.

Ce mois-ci, Ariane nous a proposé un défi «slow medias» où elle nous invite à nous déconnecter d’Internet. Le temps maximal permis? 30 minutes par jour. Pas plus. C’est tout juste assez pour regarder mes courriels, écrire un petit article ou zieuter les actualités de mes amis proches seulement. Il faudra choisir le plus important, car, tout autour, caché par nos écrans, il est là… le plus important, le vrai!

Alors voilà! Je ferme l’ordinateur et je vais retrouver mes enfants pour jouer et profiter de l’été!

Petites choses

Petites choses

Quand on rentre à la maison, après une journée folle, il faut déjà préparer le souper. Souvent, les petits sont aussi fatigués que nous et souhaitent des jeux calmes. Pour passer joliment le temps, à côté de papa ou maman qui cuisine, j’ai découvert ce printemps une application magnifique pour les tout-petits de plus de 2 ans.

Ce petit jeu, inspiré du film Les petites choses de la vie, présente un univers poétique aux paysages gris que les petits doigts de mon fils colorent au fil des mini-jeux. Le but ultime? Trouver des clefs qui libèreront un oiseau de sa cage.

La qualité des images et l’esthétique entière de Petites choses m’ont conquise! (J’ai bien entendu testé le tout avant de laisser cela entre les mains de mon enfant.) Mon fils raffole également du jeu, puisqu’il me demande souvent de libérer l’oiseau avec « d’autres clefs, d’autres clefs!» La musique est sereine, la délivrance est belle. On s’y sent bien.

Petites choses