Petit guide du désencombrement

Petit guide du désencombrement

La fête du déménagement et la saison des ventes de garage arrivent à grands pas! Pourquoi ne pas profiter de ces occasions pour vous désencombrer un peu? Pour ce faire, il vaut mieux y aller par étapes, car, autrement, les sentiments remporteront souvent sur le fait de se débarrasser de certains objets.

Le tri

Lorsque l’on fait le tri de nos possessions, il convient de se poser quelques questions. Est-ce que j’aime cet objet? Est-ce que je l’ai utilisé au cours de la dernière année? En ai-je un autre qui peut également occuper sa fonction? Si oui, ai-je besoin de ces deux objets ou d’un seul? L’important est de se questionner, mais néanmoins il ne faut jamais se demander : Est-ce que cela pourrait m’être utile un jour? Il y aura trop de « peut-être » et il sera impossible de se débarrasser du superflu. Si nous n’avons pas utilisé un objet depuis trop longtemps, il risque de ne jamais servir à nouveau, d’être oublié et de ne prendre qu’un peu plus d’espace dans notre quotidien.

Bon débarras!

Après nous être posé quelques questions concernant l’objet que nous tenons entre nos mains, il faut évaluer si nous le gardons ou si nous nous en débarrassons. Selon le Feng Shui, il faut s’en débarrasser s’il n’entre pas dans l’une ou l’autre de ces catégories :

  • Utile : Un objet est utile quand il est utilisé régulièrement dans l’année.
  • Beau : Un objet est beau quand ses formes et ses couleurs nous inspirent.
  • Symbolique : Un objet symbolique ne nous rappelle que de bons souvenirs. Attention, toutefois, de ne pas s’encombrer d’éléments du passé, surtout s’ils suscitent chez nous des sentiments négatifs.

Bref, nous pouvons dire «Bon débarras!» à tout ce qui ne nous procure pas un sentiment positif, à ce qui n’a pas servi dans la dernière année, au superflu (bibelots, collections, etc.), à ce que nous avons en double (ou plus!), à ce qui ne nous convient plus (car nous changeons et évoluons), à ces cadeaux non désirés et à ce que nous n’aurions jamais dû acheter.

Le rangement

Il est ensuite temps de trouver une place pour chaque chose. Il faut alors respecter un principe tout simple et évident : les objets utilisés régulièrement doivent être à portée de main tandis que les autres peuvent être rangés moins près. Il peut s’avérer utile d’utiliser un système d’étiquetage s’il s’agit d’items saisonniers.

Et après?

Il est évident qu’une fois que nous nous sommes désencombrés, nous ne désirons pas recommencer à accumuler! Il convient alors de se poser quelques questions lors de nos achats afin de ne pas agir sur le coup de l’impulsion ou avec le sentiment qu’on a besoin d’un objet alors que ce n’est pas le cas.

Avez-vous l’impression de posséder trop de choses?

Vous aimerez aussi : La garde-robe à la diète & Le mode de vie zéro déchet

Le mode de vie zéro déchet

Le mode de vie zéro déchet - Zero Waste Home

Dernièrement, on entend de plus en plus parler du mode de vie zéro déchet, notamment parce que Béa Johnson a fait quelques apparitions dans nos médias à la sortie de son livre au Québec en 2014. (Il était temps!) J’ai appris à connaître le mode de vie de cette femme fabuleuse il y a environ trois ans grâce à un article trouvé au hasard. Bien que ma famille soit encore loin du zéro déchet, nous avons appliqué plusieurs de ses principes, et ainsi, amélioré notre qualité de vie.

Lire l’article sur Espresso double

 

Les résolutions du printemps

Liste - Ménage du printemps

Le temps doux du début de la semaine m’a fait réaliser que le printemps arriverait sous peu. Avec le changement d’heure et les journées qui s’allongent, je chasse ma traditionnelle déprime saisonnière. Mon mari m’appelle sa «bibitte à soleil» et ce n’est pas pour rien!

Plus que le Nouvel An, le printemps me donne l’impression de renaître et que tout est encore possible. Je ferme les yeux pour me plonger dans la lumière du soleil, je respire une grande bouffée d’air frais et le sourire s’affiche aussitôt sur mes lèvres.

J’ai donc profité de cette vague de renouveau (et du retour du froid) pour rédiger la liste de mon ménage du printemps. Je n’ai jamais fait de réel ménage du printemps avant cette année, puisque j’y vais habituellement au gré de mes humeurs. On verra bien ce que cela donnera. À suivre!

Un mois, un mot : Janvier – Résolutions

Projets 2015

Il y en a pour qui janvier rime avec mille résolutions. D’autres qui n’en prennent aucune. Et c’est très bien comme ça. Janvier, pour moi, c’est le moment de faire le point, de réfléchir à ce que je souhaite. Comme tout le monde, je veux prendre plus de temps pour moi, pour me remettre en forme (après ma perte de poids réussie en 2014, yé!) et pour passer du temps avec ceux que j’aime. Outre ces évidences, je me suis (re)fixé un idéal à atteindre : une maison épurée, verte et organisée. Depuis quelques années, je suis en quête de plus de simplicité, et ce, tout en respectant mes valeurs écologiques. Ce n’est donc pas nouveau et j’évolue très bien là-dedans. Si j’arrive à avancer encore sur ce chemin en 2015 (et j’y arriverai), je serai parfaitement heureuse.

Côté organisation et épuration, je participe depuis l’an dernier à la January Cure du populaire site Apartment Therapy. Ma famille a commencé à réaliser les défis lancés depuis ce weekend et je suis pas mal certaine de terminer à temps cette année! (L’an dernier, avec ma plus jeune de moins de six mois, ça nous avait pris quelques semaines de plus pour tout faire!) Si vous ne savez pas pour où commencer, c’est le défi qu’il vous faut : un projet à la fois et un changement garanti! Mais attention : il faut maintenir le cap le reste de l’année!

Quelles sont vos résolutions pour 2015?